Texte à méditer :  
genverre.jpg


  

 1695347 visiteurs

 16 visiteurs en ligne

Aquitaine

Au XVIème et XVIIème siècle, une importante activité artisanale se développe dans toute la Double : l’industrie du verre, née au lendemain de la guerre de cent ans.

Les verreries se sont installées dans les contrées où les matières premières nécessaires à la fabrication du verre étaient présentes. Il leur fallait principalement de la silice, sous forme de sable ou de cailloux, de la potasse (obtenue par la combustion des fougères) ou de la soude (contenue dans des plantes des marais, comme la salicorne), de la chaux et du bois pour chauffer les fours.

A part la Salicorne, la forêt de la Double procurait tous les éléments nécessaires à l’industrie du verre. La salicorne, elle, provenait des marais de Blaye, Marennes, voire était importée de la région du Languedoc (Narbonne, Coursac). Elle faisait l’objet d’un commerce important puisqu’on retrouve la trace de ces transactions dans les actes notariés des notaires de Bordeaux.

Pour fabriquer du verre, il fallait en avoir le droit et ceux qui exerçaient se qualifiaient d’écuyer, d’où l’expression de gentilhomme verrier.

Voici quelques verreries du secteur :

- La verrerie « de la Mothe » à Saint-Christophe-de-Double, aujourd’hui appelé « la verrière » dans le département de la Gironde). Elle dépendait du village de la Mothe-Soudane et appartenait en 1556 à Jean GRENIER.

- Au Pizou, aujourd’hui en Dordogne) on trouve la verrerie de Nabinaud. Le 25 avril 1581, Arnaud GRENIER, l’achète directement à Henri de Navarre (futur Henri IV) qui l’autorise à construire une maison forte avec machicoulis, douves, pigeonnier et étangs contre une reconnaissance d’un fer de lance doré. La famille GRENIER DE NABINAUD existe toujours dans la région.

- « La verrerie de l’Etang » à Saint-Christophe-de-Double, appartenait à la famille JUILLIOT. Dès 1541, Michel JUILHOT est qualifié de sieur de la verrie de Saint-Martin de Champmartin et habitait le repaire noble de l’Etang.

Dès le début du XVIIème siècle, les troubles religieux causèrent un grand tort aux verreries et le commerce de la salicorne cessa. Les maîtres verriers extrayaient alors la soude de la cendre de fougère, de moins bonne qualité. C’est alors la fin annoncée des verreries de la Double.

  • Dordogne (24)

Bars

Forêt de Biron

Beausoleil

Bellegarde

Bonneval

Le Bouchillou

Chadenne

Champmartin

Echourgnac

Ecuries-Basse

Eygurande

Ferrachat

Font-sur-Chause

Fossemagne

Lagrange

La Jemaye

Ladouze

Laprade

Lardin

Le Pizou (verrerie de Nabinaud

Majaubert

Malmirsain

Montpont

Perrier

Pomarède

Servanches

Saint-André

Saint-Antoine-du-Pizou

Saint-Barthélémy

Saint-Martial-d'Artens

Saint-Michel-de-Double

Saint-Michel Léparon

Saint-Sermain-de-Reillac

Les Tables

Terrasson

Tricollet

Tucaud


  • Gironde (33)

Arlac

Auros

Bazas (la Magine)

Bègles

Bernos-Beaulac

Biganos

Blézon

Bordeaux (verrerie Domec)

Bordeaux (verrerie des Mitchell)

Bourg

Le Bouscat

Carcans

Castelnau-de-Cernes

Cazeneuve

Criéré

Désert

Donnezac

En Paludate

Fontrouge

Fourat

Goualade

Huroc

Lacanau

Lamothe-en-Saint-Christophe-de-Double

Langon

Laruscade

Libourne

Mérignac

Musset

Nère

Pauillac

Préchac

Saint-Macaire

Saint-Symphorien

Saugeon

Sauviac

Tivoli

Villagrains

Villandraut



 

  • Landes (40)

Escaudes

Lherm

Luxey

Moustey

Richet

Sore

  • Lot-et-Garonne (47)

Antagnac

Ballande

Beauziac

Cabanes

Cap-du-Bosc

Castelmoron

Cocumont

Combebelle

Ecuries Basses de Biron

Gondon

Gouts d'Allons

La Jasse

Lauzun

Lisse

Nérac

Pindères

Puydauphin

Saint-Barthélémy (La Perche-en-Agenais)

Saint-Sylvestre-sur-Lot

Saumejean

Villebramar

Vianne


 

  • Pyrénées-Atlantiques (64)

Bayonne